عربية

Webinaire dédié à la publication de l’étude « Coûts économiques des inégalités de genre dans le marché du travail au Maroc» -05 Mars 2021-

(05 mars 2021)

La Direction des Etudes et des Prévisions Financières (DEPF), relevant du Ministère de l'Economie, des Finances et de la Réforme administrative, et ONU Femmes ont rendu public étude appelée «Coûts économiques des inégalités de genre dans le marché du travail au Maroc » , réalisée en partenariat avec le Centre d'Excellence pour la Budgétisation Sensible au Genre ( CE-BSG ) avec l'appui de l'Agence Française de Développement et de l'Union Européenne.

Dans l'objectif de présenter et de disséminer les résultats de cette étude, la DEPF, le CE-BSG et ONU Femmes ont organisé en partenariat avec l'Agence Française de Développement, le 05 mars à 9h30, un webinaire avec la participation des départements ministériels, des partenaires techniques et financiers, des universitaires et des représentants de la société civile.

Les principaux résultats de l'étude ont été établis en lien avec:

  • L'analyse et la caractérisation de la participation des femmes à la population active au Maroc et son positionnement à l'échelle internationale;
  • L'identification des facteurs expliquant éventuellement la faible participation des femmes au marché du travail au Maroc;
  • La quantification des gains potentiels approchés par des points de croissance économique qui pourraient être générés par l'amélioration de la participation des femmes au marché du travail au Maroc;

Les mots d'ouverture de ce Webinaire ont été prononcé par:

Mounssif ADERKAOUI, Directeur des Études et des Prévisions Financières, Ministère de l'Économie des Finances et de la Réforme de l'Administration.

  • Leila RHIWI, Représentante du Bureau Maroc d'ONU Femmes au Maroc.
  • Mihoub MEZOUAGHI, Directeur de l'Agence Française de Développement au Maroc.
  • Jean-Chrisophe FILORI, Ministre Conseiller, Chef de la coopération de l'Union Européenne au Maroc.
  • Ahmed BERRADA Directeur du Centre d'Excellence pour la Budgétisation Sensible au Genre,

Ce Webinaire qui a été modéré Mme. Nadia SALAH, Ancienne éditorialiste, directrice des rédactions pour le Groupe Eco-Médias, a été marqué par les interventions de:

  • Bouchera RAHMOUNI, Directrice de recherche, partenariat et évènements, Policy Center
  • Fouzi MOURJI, Économiste et Professeur à l'Université Hassan II de Casablanca.

Les résultats de l'étude sur été présenté par:

  • Olivier BARGAIN, Professeur des sciences économiques à l'Université de Bordeaux.
  • Zineb BOUBA, DEPF.
  • Sofie LAMBERT, ONU Femmes.

 Zoom sur l'étude  :L'étude se veut une contribution au débat global sur la valorisation du capital humain du Maroc, au sein de laquelle les femmes représentent une frange importante mais dont le potentiel est insuffisamment mobilisé. Un débat qui prend tout son sens au regard du contexte actuel marqué par une crise sanitaire aux retombées socio-économiques inédites et par des réflexions de fond sur la reprise post-crise et les modalités d'instauration d'un modèle de développement durable et inclusif , bénéficiant équitablement à tous et toutes.Elle constitue le fruit du croisement des réflexions initiées par les équipes de la DEPF et celles d'ONU Femmes appuyées par MO Bargain (Professeur à l'Université de Bordeaux) et Mme M. Lo Bue (chercheuse à l'Université des Nations Unies, UNU-WIDER).

L'étude s'est appuyée sur l'analyse de l'évolution de la participation des femmes à la population active, au cours des deux dernières décennies, au Maroc et dans d'autres pays, en procédant à des croisements avec les performances économiques de ces paie. Objectif étant de situer le Maroc par rapport à d'autres pays en termes de réduction des inégalités de genre, particulièrement en matière d'accès au marché de travail. L'étude s'est, également, intéressée à l'analyse de la répartition de l'emploi féminin et masculin par secteur d'activité, tout en mettant l'accent sur les facteurs qui déterminent l'accès des femmes à l'emploi au Maroc.

Tenant compte de ces évolutions, étude des méthodes économétriques innovantes a permis de réduire l'effet de la réduction du sous-emploi des femmes sur la croissance et le bien-être économique du pays et de faire ressortir le supplément de croissance additionnel qui pourrait être généré à travers la réduction des inégalités entre hommes et femmes sur le marché du travail. Il en ressort, chiffres à l'appui, que l'accès des femmes aux opportunités économiques s'avère un puissant levier de croissance économique et de développement et un gage d'édification d'une société inclusive qui valorise l'ensemble de ses membres .  

Rapport de létude «Coûts économiques des inégalités de genre dans le marché du travail au Maroc»

Synyhèse de l'étude  «Coûts économiques des inégalités de genre dans le marché du travail au Maroc»

Gallerie

Fichiers attachés